15.01 — Des nouvelles du Québec

15.01

Première émission de la 15ème saison, en direct du studio de RFPP. Autour de Brahim Naït-Balk : Florent Manelli, Éric Garnier, Pauline et Jérôme Decourcelles ainsi que le québécois Denis-Martin Chabot et notre invité Steeve Huet.

Histoire(s) LGBT+ / Jean Le Bitoux

Parce que connaître son histoire est important, Florent Manelli a consacré sa première chronique Histoire(s) LGBT+ de la saison à Jean Le Bitoux, journaliste et historien de la déportation homosexuelle. Figure emblématique du militantisme homosexuel français, il a notamment cofondé le magazine « Le Gai Pied » en 1979 et s’est investi dans la lutte contre le sida avec Aides dès 1986.

C'est à lire / Louis de Bourbon

Avec Louis de Bourbon ou le Soleil maudit, Éric Garnier nous fait découvrir l’histoire du fils bâtard (puis légitimé) de Louis XIV et de sa première favorite, Louise de la Vallière. Le jeune Louis, homosexuel, disparaîtra à l’âge de 16 ans dans des circonstances dramatiques.

Un oublié de l’histoire à l’illustre ascendance auquel Claude Puzin a décidé de rendre hommage avec ce roman riche en détails et paru pour la première fois en 2007. C’est à lire aux éditions Eros Onyx.


Photo : Adeline Mantik

En direct de Rimouski, au Québec, Steeve Huet nous a passé un coup de fil pour nos parler de son talk show queer et citoyen Les Lundis Selfie et de l’association MAINS BSL (Mouvement d’Aide, d’INformation et de Soutien Bas-Saint-Laurent).

Chaque lundi, Steeve anime une rencontre avec des invités et des personnes queer qui racontent leur histoire et échangent avec les divers participants de sensibiliser la population locale aux diversités sexuelle et aux réalités LGBTI+.

Planète Arc-en-Ciel

Enfin, toujours depuis le Québec, Denis-Martin Chabot nous parle d’un regroupement d’entrepreneurs, de commerçants et de professionnels queer : la chambre de commerce LGBT.

Elle a été fondée en 1997, compte 150 membres et constitue un espace de réflexion et d’échange d’idées et d’opportunités. La chambre fait également œuvre utile dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie au travail. Sa notoriété et sa réputation en font aujourd’hui un acteur de premier ordre sur le plan des affaires et attire divers responsables politiques. Pour autant, Denis-Martin Chabot rappelle qu’il y a encore beaucoup à faire pour les personnes racisées et/ou trans au Québec. La chambre de commerce génère par ailleurs des inquiétudes concernant les récupérations des causes défendues à des fins politiques.

 

Réalisation et programmation musicale : Antoine de Andrade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *